Inscription

Inscription à l’Agence Régionale de la Santé sous le Numéro ADELI : 34930021
Inscription à l’URSSAF de l’Hérault sous le Numéro SIRET : 42248260400028
Membre de l’AFTCC (aftcc.org) et de l’ALRTCC (alrtcc.fr)

Votre question concerne...

Le manque de confiance en soi/la timidité

Une peur

La Colère

Le sentiment d'abandon

Le stress / l'anxiété / la dépression

La Colère

J'AI DES COLERES ENORMES QUI ME FONT PRESQUE PEUR
JE NE PEUX PAS LES CONTRÖLER, MON COUPLE EN SOUFFRE, MES ENFANTS NE COMPRENNENT PAS
JE NE SAIS PAS COMMENT LES GERER

 La colère peut se présenter sous différentes formes : colère chaude de façon épisodique, colère froide plus durable accompagnée d'amertume ou de rancune. De fait, il faut explorer avec votre thérapeute :

  • - les déclencheurs externes (ex : un automobiliste vous fait une queue de poisson) ou internes (consommations de substances comme l'alcool ou (un ou) des médicament(s)) ;
  • - vos émotions ;
  • - vos pensées ;
  • - vos comportements agressifs (propos, ton de voix, gestes, violence envers les objets et envers les personnes).

Les thérapies comportementales et cognitives vont vous aider à passer au tamis votre situation de colère et l'observer :

* les facteurs pré-disposants : facteurs héréditaires, les acquis de l'enfance, les expériences traumatiques, vos croyances telles que les autres sont malveillants, le monde est injuste ; je dois faire toujours le maximum ; la colère est nécessaire pour se défendre etc...

*les facteurs précipitants : les déclencheurs sont généralement des éléments de vie insignifiants qui activent les systèmes de croyances dysfonctionnelles

*les facteurs perpétuants : ce sont des discours intérieurs, des pensées automatiques telles qu'une exigence spécifique envers une personne, une institution, le destin. Le contenu de la pensée peut être aussi, la malveillance ou la menace. A ce moment-là, ces pensées peuvent augmenter, la colère, les réactions physiologiques (sudation, rythme cardiaque...) et les impulsions à se comporter de manière agressive.

A l’issue de cet état des lieux, appelé "Analyse Fonctionnelle", nous envisagerons ensemble des pistes de réflexions pour vous permettre de percevoir le problème différemment (thérapie cognitive) et d’agir autrement (thérapie comportementale).

 

Coordonnées

Cabinet de Psychologie de Catherine BOISSIN

catherine.boissin@gmail.com

PÔLE MEDICAL

         313 Rue Jacques Balmat             

1er étage Porte 11

06.07.82.80.24

34500 BEZIERS

 

 

 

 
PayPal Logo